Gouvernance et organisation

Le comité de pilotage

Le comité de pilotage est élu par l’Assemblée plénière. Il est composé de représentants de cinq représentants d’associations algériennes et de trois représentants d’associations françaises élus par tous les membres. Le mandat des membres élus est nominatif. Quatre membres de droit siègent au comité de pilotage : les représentants des pouvoirs publics algériens et français, un représentant de l’association nationale partenaire et les représentants du CFSI, ONG garante du programme.

Elus par l’assemblée plénière en mai 2016, les membres qui constituent le comité de pilotage actuel (2016-2019) sont :

  • Adel Bourgazene, Association Insaf (Sétif)
  • Badia Boufama, Association Wafa (Constantine)
  • Hocine Smaali, Association MED ACTION (Béjaià)
  • Amine Seghier, Association Jeunesse Plus (Alger)
  • Zohra Boukabache, Association Cirta Oxygène (Constantine)
  • Muriel Lion, IMF (Marseille)
  • Hassen Bouzeghoub, Le Plateau Mistral les Eaux Claires (Grenoble)
  • Sarah Chelal, Association Citoyens des Rues (Paris)

Ses prérogatives

De manière générale, le comité de pilotage :

  • supervise la mise en œuvre du programme. La cellule exécutive lui rend compte régulièrement de son action et de l’état d’avancement du programme.
  • valide la programmation se des activités transversales proposées par la cellule exécutive,
  • se prononce éventuellement sur des ajustements proposés au budget initial du PCPA à la demande du chef de file,
  • prépare et assure le bon déroulement des assemblées plénières.

Le comité de pilotage est secondé par une équipe en Algérie et un chargé de programme en France (CFSI), qui travaillent en collaboration pour la mise en oeuvre et le suivi de l’ensemble des activités du programme.

Le rôle du chef de file

Le CFSI assure les fonctions de chef de file du PCPA. Il est signataire de la convention passée avec le ministère français des Affaires étrangères et européennes pour la mise en œuvre du programme. Il est responsable vis à vis du ministère, auquel il rend directement compte de la bonne gestion, de la bonne utilisation des fonds et du bon déroulement du programme.

Le rôle de l’association nationale partenaire :

L’association nationale partenaire NADA assure le portage administratif du Programme en Algérie.