Les outils d’appui aux projets

Le FAIL

Qu’est ce que le Fail ?

Le FAIL est l’un des instruments financiers dont s’est doté le Programme Joussour pour renforcer les capacités d’intervention des associations locales émergentes œuvrant au bénéfice de l’enfance et de la jeunesse.

Le FAIL s’appuie dans son action sur les pouvoirs publics locaux (Wilaya, APC, DJS). Il est généralement mis en œuvre dans des territoires où il existe une coopération décentralisée avec une ville française, pour favoriser les échanges entre sociétés civiles algérienne et française au niveau local.

Les objectifs du FAIL :

Il vise à contribuer à la création d’une dynamique entre différents acteurs locaux (associations, institutions, autorités locales, etc.), en facilitant leur mise en relation et plus particulièrement en encourageant le dialogue entre les associations et entre les associations et les pouvoirs publics locaux dans le but d’une meilleure implication des associations dans l’élaboration des politiques publiques.

Plus spécifiquement, le FAIL soutient, sur un territoire donné (une wilaya), la concrétisation d’actions dans les thématiques suivantes :

• prise en charge de la petite enfance, pré et péri scolaire et activités d’éveil,

• prise en charge des exclus du système scolaire et des enfants les plus vulnérables,

• lutte contre l’exclusion sociale des jeunes en difficulté,

• insertion des jeunes en favorisant leurs pratiques citoyennes.

Depuis la phase pilote en 2007, le programme Joussour a soutenu des associations émergentes sur les territoires des wilayas de Constantine, Oran, BéjaiaBouira et El Oued.

Critères d’éligibilité au FAIL :

Les projets soutenus par le FAIL doivent être portés par des associations dûment enregistrées selon la loi 90/31 et mis en œuvre sur une durée maximum de six (06) mois. Cependant, la possibilité est donnée, également à des groupes de jeunes non constitués en association de s’organiser autour d’un projet et de passer à l’action à travers le tutorat d’une association confirmée.

L’accompagnement à l’élaboration de propositions de projets :

Le FAIL est mis en œuvre à travers un appel adressé aux associations locales pour récolter et sélectionner des propositions de projets. Etant destiné à des associations peu, voire non expérimentées, des formations en Gestion de cycle de projets et un accompagnement à la formulation de projet sont proposés aux associations soumissionnaires. L’une des innovations introduites au cours de la phase 2010-2013 et prolongée durant la phase 2013/2016, est la possibilité donnée aux associations de déposer leur proposition de projet, au choix, en arabe ou en français.

Composition du comité d’attribution du FAIL :

Le comité d’attribution chargé de la sélection des projets se compose de :

  • 3 membres élus du comité de pilotage,
  • 3 membres de l’assemblée plénière de Joussour,
  • 2 membres de droit,
  • des représentants des collectivités locales du territoire (wilaya, APC, DJS), 
  • 1 représentant de la ville Française en coopération décentralisée avec une des communes du territoire.

Les critères de sélection sont prédéfinis et contenus dans les appels à projets.

Participation des porteurs de projets au comité d’attribution :

Les porteurs de projets sont invités à présenter leur projet devant le comité d’attribution. Il appartient à l’association porteuse de projet de désigner la personne (bénévole ou salariée de l’association) qui aura la responsabilité de présenter le projet au comité.

Conditions budgétaires du FAIL  :

Le budget global du FAIL pour la phase 2010/2013 était de 192 000 €.

Le FAIL cofinance des projets d’un montant global n’excédant pas 6 000 euros.

Le financement par le Fonds ne peut excéder 85 % du total du coût de l’action.

Les associations porteuses du projet cofinancent à hauteur de 15 % du budget total du projet à raison d’un minimum de 5 % d’apport en espèce et d’un maximum de 10 % d’apport valorisé.

L’accompagnement à la mise en œuvre des projets soutenus par le FAIL :

L’appui des associations se poursuit tout au long de la mise en œuvre des projets. Une formation en gestion administrative et financière des projets est dispensée au profit des associations bénéficiaires du cofinancement du Fail. Cette formation a pour objectif de mettre à niveau les connaissances des bénéficiaires en matière de procédures et d’outils financiers nécessaires à la mise en œuvre et la gestion d’un projet.

Des réunions d’étapes sont également organisées avec les associations bénéficiaires et les pouvoirs publics pour évaluer l’état d’avancement des projets mais aussi pour maintenir le lien entre les différents acteurs de ce dispositif et réfléchir aux perspectives de ces projets.