Joussour

Activités communes et transversales

Les programmes concertés pluri-acteurs (PCPA)

Les PCPA sont des programmes de coopération innovants dont l’élaboration et la mise en œuvre sont effectuées dans le cadre d’une concertation permanente entre les Organisations de la Société Civile (OSC) et entre OSC et pouvoirs publics.

La réflexion internationale sur l’efficacité de l’aide* a favorisé l’émergence d’une prise de conscience essentielle : au nord comme au sud, la concertation entre les Etats et leur Société civile est indispensable pour mettre en œuvre les politiques efficaces de lutte contre la pauvreté, les inégalités et les exclusions. (*Sommet du Millénaire, conférence de Monterrey, Déclaration de Paris.)

En fonction des contextes, ils permettent aux acteurs qui le souhaitent d’expérimenter une alternative en termes de relations entre organisations de la société civile (OSC) ou entre OSC et pouvoirs publics.

Leur principal objectif est de favoriser la participation des sociétés civiles à l’élaboration, la mise en œuvre et au suivi de politiques publiques de développement.

Les PCPA proposent un renforcement de leurs capacités aux OSC du sud ou de l’est afin qu’elles soient mieux à même :

- De s’organiser et s’unir pour élaborer ensemble des projets cohérents autour de thématiques précises (santé/sida, enfance maltraité, eau..)

- De capitaliser leur force en termes de pratiques et de proximité avec le terrain et les faire reconnaitre par les pouvoirs publics locaux

- De comprendre la complexité des circuits de la décision politique et les enjeux nationaux ou internationaux qu’elle présuppose,

- De rénover leur relation avec les acteurs du Nord (OSC et pouvoirs publics) ou les bailleurs internationaux

- De se positionner en tant que force de proposition face aux pouvoirs publics sans perdre leur identité militante,

- D’avoir un accès direct aux fonds internationaux et à les gérer.

S’il fallait définir le cœur du projet PCPA, il pourrait être probablement circonscrit à ce seul objectif d’émergence de sociétés civiles organisées et en capacité de proposer un dialogue constructif aux pouvoirs publics dans le but de permettre l’élaboration ou la consolidation de politiques publiques adaptées aux problématiques des populations vulnérables et participer à l’amélioration de la gouvernance démocratique.

Cette dynamique offre une occasion unique et solide aux acteurs, de conclure des alliances stratégiques de situation, de s’unir conjoncturellement, autour de thèmes et d’enjeux précis liés aux politiques publiques de développement.

Dans les pays concernés une dynamique de construction collective de la société civile respectueuse de l’autonomie de chaque OSC est notable. Et l’on peut souligner l’enthousiasme des différents acteurs vis-à-vis des programmes et des perspectives qu’ils laissent entrevoir : cette dynamique a déjà permis la mise en œuvre de séries de projets cohérents, adaptés aux contextes locaux, appropriés par les acteurs du Sud, et bénéficiant aux populations les plus vulnérables.

Le PCPA Congo
La mise en oeuvre du PCPA Congo s’articule autour de trois objectifs : renrenforcer l’efficacité et la crédibilité des Organisations de la société civile (OSC)
congolaises en tenant compte de leur diversité ; renforcer les dynamiques collectives au sein de la société civile congolaise ; et contribuer à l’amélioration du dialogue entre pouvoirs publics et société civile.
Lien vers le site du PCPA Congo : http://www.pcpa-congo.org/

Le Procopil : le PCPA Roumanie, Bulgarie, République de Moldavie

Les objectifs du programme sont les suivants

- Renforcer l’organisation des sociétés civiles roumaines, bulgares et moldaves par la création d’un réseau sous régional de la protection de l’enfance à l’Est de l’Europe

- Capitaliser les pratiques de bientraitance relatives à l’enfance maltraitée*

- Contribuer à l’amélioration et à l’application des politiques publiques dans le domaine de la protection de l’enfance en Roumanie, Bulgarie et Moldavie

Le PCPA Guinée, le PROJEG
Le Programme concerté Guinée lancé en 2007 est principalement axé sur les politiques jeunesse mais promeut également des espaces de réflexion et de concertation avec les pouvoirs publics sur les thèmes de la dette, de la question foncière et des ressources minières. Ce PCPA Guinée est le plus jeune mais aussi le plus avancé sur l’idée d’une concertation avec l’ensemble des bailleurs bilatéraux ou multilatéraux : deux représentants d’organismes multilatéraux siègent au comité de pilotage

Lien vers le site du PROJEG : http://info-projeg.over-blog.net/